Les grandes étapes à suivre pour bien isoler une maison neuve

Une maison neuve doit désormais suivre la réglementation thermique de 2012. Il ne s’agit pas uniquement de construire son habitation à partir des matériaux liés à l’économie d’énergie. Il faut recourir à la phase de la finition qui n’est autre que l’isolation de celle-ci. A l’extérieur comme à l’intérieur, l’isolation demande toujours à ce que l’équipe réalisatrice suit les grandes étapes suivantes :

Respecter les normes d’isolation

L’isolation d’une maison neuve doit se conformer aux normes de RT 2012. Cette norme a pour objectif d’imposer  l’usage des matériaux isolants certifiés. Ces derniers englobent la roche, le verre et la laine. Cette liste n’est pas exhaustive, car il existe beaucoup d’entreprises qui proposent d’autres isolants attestés. Il faut juste se renseigner si l’isolant est légalisé ou non. Il n’est pas donc conseillé de recourir à des isolants à prix pas cher alors qu’ils ne suivent pas les normes. Cela peut devenir un inconvénient si son imperméabilité à l’air n’est pas performante.

Opter pour l’isolation par l’intérieure

La réglementation thermique 2012 se réfère toujours à une isolation intérieure d’une maison neuve. En termes de coût, ce type d’isolation est peu onéreux. Avantageux donc pour ceux qui ont un budget serré pour parfaire l’isolation de leur habitation. Cette stratégie d’isolation est aussi pratique dans sa mise en œuvre. Son unique inconvénient est qu’elle occupe une surface habitable considérable. L’isolation par l’intérieure n’est pas dans ce cas recommandée pour une petite demeure.

Pour une maison pas très grande, l’isolation la mieux adaptée est celle réalisée par l’extérieur. Grâce à cette stratégie, la surface habitable intérieure n’est pas du tout touchée. Tous les isolants sont placés à l’extérieur de la maison. Le souci face à cette stratégie c’est qu’il faut investir un peu plus pour avoir un résultat optimal.

Prioriser l’isolation des murs, des combles et des toitures

L’isolation des murs doit être réalisée en premier étant donné que ces parties de la maison sont des sources de déperditions thermiques atteignant jusqu’à 25%. Pour empêcher donc la chaleur de la maison de se dégager et pour préserver le confort, il est important de débuter par l’isolation des murs. Roche, laine, plume ou textiles recyclés font partie des matériaux idéals pour isoler les murs.

Les combles sont aussi des sources de déperditions thermiques c’est la raison pour laquelle il ne faut pas négliger son isolation. Cette partie de la maison neuve peut avoir besoin de pare-vapeur. C’est au spécialiste de l’isolation thermique d’en décider lors de la pose d’isolation.

30% des déperditions thermiques concernent les toitures de la maison neuve. Pour bien économiser de l’énergie et diminuer la facture de chauffage, l’isolation des toitures est obligatoire. Une multitude de choix d’isolants adaptés à cette partie de la maison est disponible sur le marché, à savoir la laine minérale, les fibres de bois et plus encore.

L’isolation de la maison neuve peut être comblée si le propriétaire décide aussi d’isoler le sol, les vitres ainsi que la façade. Ces formes d’isolation ne sont donc qu’optionnelles, mais pour optimiser l’économie d’énergie, il serait mieux de confiner tout ce qui est source de déperditions thermiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *